• Je vous fais partager un peu de notre quotidien...

    Ce soir, on mange local! Avec les stars de l'apéro, les accras de morue. Faciles à préparer (excepté le dépiautage de la bête): œufs, farine, levure, morue, et une bonne dose de cive, oignon, ail, persil et piment. Un tour dans l'huile et hop!

    Un soir en Guadeloupe...     Un soir en Guadeloupe...

     

    A déguster avec un bon ti'punch (bon, j'avoue, dans le verre, c'est de l'eau, c'était juste pour la photo...) (et puis si on avait bu une dose pareille, bonjour le mal aux cheveux!!) (encore que, ici, une dose pareille ne ferait pas forcément peur à grand monde?!...), suivis d'un bon colombo, et le pain maison fait par l'Homme.

    Un soir en Guadeloupe...  Un soir en Guadeloupe...

    Et pour apprécier encore plus, c'est mieux en musique, avec ce qui passe ici en ce moment:

    https://www.youtube.com/watch?v=O_pbBkXQg20

    Bon appétit!

     

     

     


    votre commentaire
  • Ah qu'est-ce que j'étais impatiente de recevoir les palmes... Non, parce que pour profiter pleinement des beautés de la Guadeloupe, il faut mettre la tête sous l'eau et voir ce qui s'y passe: les coraux, les poissons, les langoustes... Mais surtout, surtout, les tortues!

    On a la chance en Guadeloupe de pouvoir croiser plusieurs espèces de tortues, sur les plages au moment des pontes (Elia et moi avons d'ailleurs le projet de nous porter écovolontaires au moment de la ponte), et dans l'eau toute l'année.

    C'est un vrai privilège de pouvoir nager avec ces animaux. Et pour cela, le rendez-vous incontournable, c'est la plage de Malendure, côté Caraïbes.

    Malendure, les tortues!

    Outre la vue sur les îlets Pigeon et la beauté de la plage en elle-même, on est assurés de croiser les tortues en train de se nourrir sur les herbiers. Il suffit de se diriger au fond de la plage, au niveau des rochers, et de nager tout droit jusqu'à ce qu'on les croise. Je dis "les" parce qu'on peut en croiser plein; des grosses, des petites, des solitaires, des troupeaux...

    Malendure, les tortues!  Malendure, les tortues!

    Si on est vraiment patients, et délicats, on peut attendre qu'elles remontent à la surface pour respirer, et tout doucement, sans les déranger, les caresser, et les accompagner un peu avant qu'elles ne redescendent brouter.

    Malendure, les tortues!  Malendure, les tortues!

    C'est de la magie pure!

    Malendure, les tortues!


    1 commentaire
  • Parce qu'il en faut, de la détente. Et savoir profiter des bonheurs tout simples, comme quelques heures volées sur la plage entre deux passages à l'aéroport.

    Les lieux changent peu, on reste assez fidèles à la Caravelle, où la choupie patauge tranquillement pendant que l'on peut chausser ses palmes et explorer les fonds marins.

    Beaucoup de vent pour secouer les cocotiers, des kite surfeurs, des véliplanchistes.

    Samedi détente

    Et puis mes stars.

    Samedi détente  Samedi détente

    Et ces deux-là qui collaborent sans se chamailler, pour une fois!

    Samedi détente  Samedi détente

    Jusqu'à ce qu'un grain de sable ne vienne enrayer la machine...

    Samedi détente


    votre commentaire
  •  

    Jeudi après-midi, pas d'école: on file à Goyave pour une petite randonnée d'environ 1 heure.

    Saut de Bras de Fort           Saut de Bras de Fort

    Le chemin commence au milieu des champs, des bananiers et des cocotiers. Et très rapidement, les fleurs! balisiers, oiseaux de paradis, et surtout, surtout, les roses de porcelaine... Tout cela pousse à profusion, on se promet d'y regarder de plus près au retour!

    Saut de Bras de Fort   Saut de Bras de Fort

    Ensuite commence la partie ardue, ou plutôt pentue. Petit chemin sinueux, racines, et tout autour les arbres, les lianes, des plantes qui en métropole seraient d'appartement, et là mesurent des mètres.

    C'est un bonheur d'arriver à la rivière et de continuer les pieds dans l'eau! c'est même là tout l'intérêt de la balade, traverser puis retraverser, faire des ricochets.

    Saut de Bras de Fort  Saut de Bras de Fort

    Je laisse filer la troupe pour prendre quelques photos au calme, avant de les retrouver dans le bassin de la cascade.

    Saut de Bras de Fort

    Saut de Bras de Fort  Saut de Bras de Fort

    Le cadre est toujours aussi joli, et l'eau aussi rafraîchissante.

    Au retour comme prévu, on ramasse un joli butin qui j'espère prospèrera dans le jardin... Balisiers et oiseaux de paradis, et graines de roses de porcelaine.

    Saut de Bras de Fort

     

     


    4 commentaires
  • Le temps n'est pas vraiment clément en ce moment, on se demande où est passée la saison sèche... Pas question de rester à la maison pour autant!

    L'objectif du jour: le bassin Paradise à Capesterre. Pour cela, il faut suivre les chutes du Carbet, passer Grand Etang et s'arrêter au niveau du pont de la rivière Grosse Corde.

    Le bassin Paradise

     

    Le chemin est bien indiqué, après le pont. Il n'y a plus qu'à descendre les marches. Au début, on évite les flaques, ensuite on patauge allègrement. Le cadre est plutôt agréable: forêt, grands arbres, fougères, et en fond le murmure des cascades.

    Le bassin Paradise  Le bassin Paradise

    Le bassin Paradise  Le bassin Paradise

     

    La rivière offre une succession de bassins et de cascades, et même des toboggans naturels. Mais l'eau reste fraîche...

    Le bassin Paradise

    Le bassin Paradise   Le bassin Paradise

    Si on s'arrête dans le virage avant le pont, un petit chemin permet d'accéder à un bassin d'eau chaude, à 39°. Ca doit être bien agréable, enfin on suppose car le bassin était complet! (note pour plus tard: ne pas y aller un dimanche!)


    votre commentaire