• Daurade coryphène aux épices douces

    J'ai oublié de vous faire un article culinaire l'autre jour au sujet de ma daurade. Ou plutôt de la daurade du voisin.

    Notre voisin habite en face (jusque là c'est logique), et passe son temps à monter et démonter des moteurs de voiture, ou de bateau, c'est selon. Valéry est allé le voir, au culot, pour voir s'il serait capable de nous donner un coup de main pour l'entretien des voitures. Le gars est plus que compétent, car il a bossé 15 ans chez Mazda et Mercedes en tant que mécano...  C'est désormais notre "Monsieur Réparations" officiel (d'ailleurs en ce moment il montre à l'Homme comment changer un roulement-de-quelque-chose).

    Mais ce n'est pas son seul talent: il pêche! Il est revenu l'autre jour avec de magnifiques daurades coryphènes. Ni une ni deux, mes darnes ont terminé en marinade avec du citron vert, de l'huile d'olive, de l'ail, du gingembre frais, du cumin, du curcuma et du paprika. Tout cela baigne au moins deux heures au frais, le temps de s'imprégner,

    Daurade coryphène aux épices douces

    Et ensuite à la poêle, mais à peine. Il faut que la chair reste nacrée à l'intérieur, et là c'est juste un régal!

    On lui a commandé du thon pour la prochaine fois, qui terminera certainement cru à la tahitienne...

    Pour l'anecdote, la Guadeloupe est un peu le pays de la Multifonction... L'Homme passé faire un contrôle technique il y a une quinzaine de jours a fini torse nu massé sur le bureau, car le patron est un ancien kiné! Multifonction, je vous dis!


  • Commentaires

    1
    Nathalie B
    Vendredi 8 Mai 2015 à 08:59

    C'est bien Valéry a trouvé de l'aide.

    Le poisson frais un régal.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :